• Il s'agit de :

    Il s'agit de :Il s'agit de :

     

    Solutions du jeu "Quelle est cette plante ?"

  •  

    La plante aux fleurs blanches présentée ici, est un cultivar de petite taille de l'achillée,

     

     

    Mêmes fleurs blanches que l'achillée millefeuille, des feuilles découpées, mais d'un beau vert bleuté.

     

    Cette plante est une achillée de petite taille

    Achillées millefeuille en Ardèche

    Elle ressemble à l'achillée nana, mais ses feuilles ne sont pas velues.

    Elle est installée sur ma terrasse depuis 2015, mais ne fleurit pas tous les ans.

    L'herbe d'Achille est une plante vivace qui mérite d'être redécouverte dans les jardins, aujourd’hui on nous propose des couleurs variées, en plus du jaune,

    Cette plante est une achillée de petite taille

    achillées colorées Wikipedia

    pour ma part je préfère les blanches.


    votre commentaire
  •  

    J'avais posé la question ICI , à partir des fleurs :

    La plante qui a poussé sur ma terrasse semble être du colza

     

    Cette plante a poussé dans une jardinière où j'avais semé des graines de plusieurs plantes. Il y a poussé du calendula et un pied de rose trémière, et donc deux pieds de cette plante.  Je pensais avoir semé de la monnaie du pape, mais bon ce n'était pas ça, pourtant les graines ne se présentent pas du tout de la même manière.

    Au départ j'ai pensé à de la moutarde des champs,

    La plante qui a poussé sur ma terrasse semble être du colza

    wikipedia

    mais à ma question quelqu'un a proposé du colza, et en comparant les feuilles, il semble donc bien que ce soit plutôt du colza,

     

    La plante qui a poussé sur ma terrasse semble être du colza

    Wikipedia  :

     

    "Le colza (Brassica napus L. ou Brassica napus subsp. napus, autonyme pour désigner le colza, ou Brassica napus Oil Rape Group) est une plante annuelle à fleurs jaunes de la famille des Brassicacées, famille anciennement nommée Crucifères. Elle est largement cultivée pour la production d'huile alimentaire et d'agrocarburant. C'est, avec le tournesol et l'olivier, l'une des trois principales sources d'huile végétale alimentaire en Europe."

     


    2 commentaires
  • La plante représentée ici est la saponaire. Je demandais son nom courant, bien qu'il dérive directement de son nom savant : Saponaria officinalis, et de son usage. Avant d'être détrônée par le savon, elle servait au lavage et notamment à  nettoyer la laine.

     

    Il s'agit bien sûr de la saponaire

    "On l'appelle aussi savonnaire, savonnière, saponière, herbe à savon, herbe à foulon, savon des fossés ou savon de fosse." Wikipedia

    Elle est toxique, heureusement, son goût la rend immangeable.

    C'est une plante qui pousse un peu partout, notamment dans les friches, les fossés...  Ses fleurs sont plus ou moins colorées,

     

    Il s'agit bien sûr de la saponaire

     


    votre commentaire
  • Cette belle fleur bleue appartient à la chicorée sauvage - Cichorium intybus

    Bords du Rhône à Guilherand en juillet dernier

    "Espèce de plantes herbacées vivaces de la famille des Astéracées. Elle est à l'origine de salades comme la barbe-de-capucin, les endives ou chicons ou les chicorées rouges italiennes, mais aussi des chicorées à café, etc. "(1)

    Toutes les plantes avec lesquelles elle peut être confondue sont comestibles et notamment le pissenlit dont elle partage l'amertume et les propriétés : toniques, apéritives, dépuratives. Riche en inuline, un sucre non assimilé par l'organise, elle convient aux diabétiques.

    "Il faut prendre garde de ne pas confondre cette espèce cultivée avec l'espèce proche : la Chicorée endive (Cichorium endivia) qui donne les chicorées frisées et chicorées scaroles.

    Elle fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe ou début du IXe siècle)." (2)

     

     

    Cette belle fleur bleue appartient à la chicorée sauvage - Cichorium intybus

    à gauche aquarelle personnelle et à droite un pied de chicorée sauvage, au même endroit que celles de la 1e photo

    Toutes les parties de la plante sont amères. Jeunes, les feuilles se consomment crues en salade, ensuite elles doivent être cuites, rôties et relevées d'un filet d'huile d'olive dans les salades de printemps. Les boutons de fleurs peuvent être conservés dans le vinaigre et les fleurs bleues colorer les salades. C'est surtout comme substitut de café que l'on consomme la racine de chicorée.

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • La plante aux fleurs si particulières présentée ICI est de la consoude sauvage, photographiée au bord d'un des canaux de Livron. 

    Il s'agit de la consoude

     consoude sauvage au bord du canal de la Martinette à Romans

    Il s'agit de la consoude

    les fleurs et leur forme hélicoïdale, consoude cultivée en pot sur ma terrasse

    Consoude – symphytum officinale – Herbe qui soude - Comfrey en anglais :  

    30 à 120 cm – soleil / mi-ombre

    Plante qui pousse près des cours d'eau, dans le jardin elle se développe rapidement et devient difficile à éliminer. Reproduire par division entre mars et septembre.

    Il s'agit de la consoude

    Grande et belle plante réputée pour soigner plaies et contusions, avec sa racine, pendant des siècles on a élaboré une pommade pour soigner hommes et bêtes.On peut utiliser les feuilles fraîches en cataplasme, la teinture ou l'huile essentielle.

    En fermentation dans l'eau elle fournit un engrais organique, c'est aussi un activateur de compost. Plantée autour des arbres fruitiers elle leur apporte des oligo-éléments.

    Fourrage pour les animaux, nous la consommons comme un légume et notamment en beignet, elle prend le goût du poisson : plonger deux feuilles, faces inférieures l'une contre l'autre- dans la pâte avant de frire.

    Une belle description sur :

    Le Chemin de la Nature sur Facebook - "La consoude est une plante médicinale incroyable pour réparer le corps, foulures, déchirures, fissures osseuses..."

     ou sur le site : https://www.lechemindelanature.com/?s=consoude

     


    votre commentaire
  • La plante présentée ICI en fleurs est donc la


     

    Ces fleurs jaunes sont celles de la rue des jardins

    Ces fleurs jaunes sont celles de la rue des jardins

     

    Appelée aussi "herbe de grâce" ou "herbe à la belle fille", en raison de ses vertus abortives,  elle leur doit aussi sa mauvaise réputation. Autrefois cultivée comme panacée, contre les poisons et les venins, comme antispasmodique, anthelminthique (vermifuge) et antiseptique ; et en cuisine comme condiment. Elle faisait partie des "simples" au Moyen-Age.

     

    Ces fleurs jaunes sont celles de la rue des jardins

     

    Elle avait disparu de nos jardins. (1) Outre sa mauvaise réputation, son odeur, son amertume, et sa toxicité à fortes doses (2),  peuvent aussi expliquer sa désuétude.

    Cette plante discrète peut rendre pourtant de nombreux services, de condiment, pour aromatiser les viandes et les sauces,  à insecticide en passant par répulsif contre rats et limaces. 

    En décoction contre les pucerons : faire fermenter pendant 10 jours 800gr de plante dans 10 litres d'eau. Diluer l'extrait à 2%.

    Elle était  aussi utilisée en parfumerie.

    Nous la retrouvons aussi en homéopathie sous son nom latin.

    Ces fleurs jaunes sont celles de la rue des jardins

     

     

    (1) Elle revient dans nos jardins, enfin en jardineries... Sur ma terrasse elle a tenu deux ans et a même fleuri.

     (2) à petites doses elle facilite la digestion, mais peut être toxique à fortes doses. Elle est photo-toxique, et peut  provoquer des dermatoses chez les personnes sensibles.

     

     


    votre commentaire
  •  

    La plante présentée le 15 mai dernier est bien entendu la bourrache  dont les fleurs peuvent prendre plusieurs teintes, du bleu au rose/mauve :

     

    Bourrache – Borago officinalis – Borage en anglais :

    Avant de devenir une « mauvaise herbe » la bourrache était cultivée comme légume et condiment, et médicament populaire, toutes les parties de la plante étaient utilisées. Elle est redécouverte, comme plante d'ornement, mais aussi comme cure de jouvence.

    Les fleurs, cueillies jeunes, peuvent agrémenter les salades, les plats, macérées dans du vin elles sont censées effacer la tristesse.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique