• Le cinéma arrive à Valence grâce au monument à Emile Augier

     

    Le monument grandiose élevé en l'honneur du dramaturge Emile Augier, qui a connu un succès certain en cette fin du XIXe siècle, l'a été à l’instigation de la Duchesse d'Uzès - liée à la famille de Crussol.

     

    Le cinéma à Valence arrive grâce au monument à Emile Augier

    à gauche Wikipedia - à droite Wikipedia

    "Un monument grandiose, dû à la duchesse d'Uzès où Émile Augier figure à six mètres de hauteur sur un socle de pierre entouré de muses.  Devant le piédestal, la Ville de Valence. A gauche, l'allégorie de la Comédie tient un masque ; à droite, celle de la Poésie. Derrière, le Rhône tenant une rame et la Drôme versant l’eau d’une urne.

    1892 : l’emplacement est choisi par le conseil municipal du 22 octobre. 1894 : autorisé par décret du 20 juin. Un concours a lieu ; le jury, qui compte Falguière et Mercié, désigne la duchesse d’Uzès." (1)

    Une souscription est lancée pour financer le projet, notamment avec des animations sur le Champ de Mars. Parmi elles un stand des frères Lumière qui propose une première séance le 15 août 1896.  Devant le succès, une nouvelle séance est organisée le 20 août. Dès lors les cafés, qui on le sait se sont multipliés sur les boulevards, vont s'intéresser au cinéma et proposeront des séances. Le premier cinéma, l'Eldorado, s’installera en 1909. (2) 

    Le monument est tout de suite très décrié, notamment à cause de son importance. De tels monuments sont en principe réservés aux "héros" de la Patrie.

    Les statues seront fondues le 1er août 1942, lors des "vendanges de bronze", réquisitionnées par les troupes d'occupation pour l'effort de guerre. Si les Valentinois se battent pour sauver certaines statues, ce groupe ne sera pas défendu, non en raison d'Emile Augier, mais plutôt à cause de sa taille. (3)

    A noter qu'un autre monument à Emile Augier, réalisé par Louis-Ernest Barrias en 1895 et installé sur la place de l'Odéon à Paris, subit le même sort et sera fondu par les Allemands. Il faut croire qu'il n'avait plus la cote. Emile Augier sur Wikipedia

    Les "vendanges de bronze" désignent la campagne de récupération des métaux non ferreux, lancée en 1941.

    "Elle concerne la récupération d'objets usuels tels que bouton de porte, chaudron, applique, bougeoir, cadre de bicyclette etc ... L'Etat paie le plomb six francs le kilo et 30 francs pour le cuivre et ses alliages, laiton, bronze, maillechort. Officiellement, les métaux sont destinés à l'état français, Vichy à l'époque. Les Français sont pourtant persuadés que tous les métaux récoltés partent en Allemagne et ils rechignent à apporter leur batterie de cuisine et, malgré la propagande, la collecte est insuffisante"   

    La phase suivante sera la réquisition des monuments, du mobilier urbain. La qualité artistique ou historique des statues en bronze est à la discrétion du Gouvernement et de ses commissions qui en profitent pour faire disparaître des grands hommes qui ne partagent pas les valeurs de la Révolution Nationale du Maréchal Pétain. Ce n'est sans doute pas le cas de celle d'Emile Augier, mais a pu inciter les Valentinois à cacher celle de Championnet. (3)

    La ville de Valence perçoit la somme de 323 100 francs pour les statues d'Emile Augier, de Bancel, de Montalivet, du buste de Louis Gallet, des plaques du monument au mort de la guerre de 1870. S'y ajoutent des éléments du mobilier urbain comme les installations d'éclairage. Le "commissariat à la mobilisation des métaux non ferreux est créé en 1942 et il s'installe rue Chevandier. (4)

    ---------------------------------------------------------

    Le cinéma à Valence arrive grâce au monument à Emile Augier

    (1) Le monument à Emile Augier sur e-monument.net

    (2) Conférence sur les cinémas de Valence organisée par le service  Pays d'Art et d'histoire Valence Romans agglo. L'Eldorado est devenu l'Alhambra, puis le Paris avant de disparaître.

    (3) sur le site "Musée de la Résistance "

    (4) article sur les Vendanges de bronze à Valence sur mon blog "Les Dits de Fardoise"

     

    « Arbre en fleurs à Livron Et le gazon fleurit faute d'être tondu »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Mars à 16:41

    Merci pour ces précisions !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :