• reflets et mirages au fil du Rhône

    Suite des photos prises lors de la balade de dimanche : au milieu des reflets un bois flotté se plaît à jouer les caïmans... J'ai passé la photo en noir et blanc pour me rapprocher d'une autre, où je n'ai tenté que de capter les reflets,

     

    reflets et mirages au fil du Rhône


    votre commentaire
  • Les bord du Rhône refuge pour les oiseaux - suite

     

    Hier j'ai retrouvé les deux cygnes, ICI, si ce sont bien les mêmes, au débouché de la lône qui n'avait plus assez d'eau pour eux,

     

    Les bord du Rhône refuge pour les oiseaux - suite

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Deux témoins qui ont totalement changé aujourd'hui, la fontaine à l'entrée du village haut, place Castel-Loup, je l'aimais bien avec sa mousse...


    Le Beaucet - souvenirs disparus

    Le Beaucet - souvenirs disparus

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et une maison qui, depuis, a été elle aussi refaite.

    Un très beau village du Vaucluse, aux portes du Lubéron, où l'on peut voir, entre-autres, des maisons troglodytes.

    Sur Wikipedia

     

     


    votre commentaire
  • Une grille "oeuvre d'art"

     

    Une grille "oeuvre d'art"

     

    Dans le cœur de la ville ancienne, une devanture s'orne d'une grille contemporaine très ouvragée.


    2 commentaires
  • La plante à deviner ICI est surnommée "Nombril de Vénus",

     

    Il s'agit de : Nombril de Vénus - Umbilicus rupestris – Wall Pennywort

    photographiées ici en avril 2016, lovées dans le creux de la roche, plus haut dans l'Ardèche, dans la vallée du Doux, les inflorescences sont presque fleuries.

    L'Umbilicus rupestris, de umbilicus, petit cercle, est appelé aussi ombilic des rochers, carinet, cotylédon, coucoumelle, cymbalion, escudet, gobelet, oreille-d'abbé (Wikipedia)

    Elle pousse, comme ici, dans les rochers, ou sur les murs. Les fleurs apparaissent en mai juin, clochettes blanches à roses et les fruits, verts, murissent en été.

    Seules les feuilles sont comestibles, les inflorescences sont amères. Les feuilles craquantes sont à consommer crues en salade ou garnies en entrée, voici les conseils d'un ami :

    "elle peuvent compléter et décorer des salades . Sur une belle assiette je présente les plus grosses pour l’apéritif avec des petites préparations diverses et variées ( crème d’anchois, brandade, fromage blanc, tapenade noire ou verte) Etc..."

     

    Elles sont aussi rafraîchissantes lorsqu'on se promène...

     


    5 commentaires
  • Parc Jouvet, suite : au paradis des oiseaux

    Ébats chez les canards hier, était-ce l'heure ? Ou simplement la saison des amours ? Mais là madame n'a pas l'air de vouloir se laisser faire. Ou s'agit-il de concurrence ? Je n'ai pas les clés pour répondre, mais la course poursuite a été brève. Tous les canards s'ébrouaient à grand renfort d'éclaboussures,

     

    Parc Jouvet, suite : au paradis des oiseaux

    Parc Jouvet, suite : au paradis des oiseaux

     

    et pendant ce temps les pigeons se reposent.

    Parc Jouvet, suite : au paradis des oiseaux

     

     

    Il m'a fallu un peu de patience pour capturer ces ébats, même nombreux ils étaient très rapides.

    Intéressant dit Poudre....

    Parc Jouvet, suite : au paradis des oiseaux  

    Retour aux derniers articles

     


    1 commentaire
  • Trop de vent aujourd'hui pour un balade au bord du Rhône, je me suis réfugiée au Parc Jouvet, et je n'étais pas la seule à avoir eu cette idée,

     

    Dans la quiétude du Parc Jouvet

     

    Dans la quiétude du Parc Jouvet

    les canaux  ajoutent à l'impression de quiétude

    Lire la suite...


    2 commentaires