• Réponse à la question posée ICI.

    En 1562 lorsqu’il met le siège devant Valence, François de Beaumont, baron des Adrets (né en 1512 ou 1513 - mort en 1587), vient tout juste de se convertir à la religion réformée, suite à un différent avec le duc de Guise. Après l'exécution à Avignon de Périnet Parpaille il a repris le commandement des forces protestantes de Provence.

     

    Ce "terrible" captaine est bien entendu le Baron des Adrets

    Wikipedia

     

    Il est partout cette année là, En Dauphiné où il assiège Valence en mars, Romans, Grenoble, Vienne. Voulant assiéger Lyon, il tente de l'affamer en coupant la route du Forez et il occupe alors Montbrison,  au mois de juillet, où il organise une petite "saulterie", c'est le terme de l'époque : il fait sauter la garnison du haut des remparts sur des piques.  À la suite de cette exaction, Calvin le fait remplacer à Lyon par Soubise. (1)

    A Valence, après l'exécution du Lieutenant Général du Dauphiné, La Motte Gondrin  et des actes iconoclastes, dont l'incendie de d'une partie de la cathédrale, il va jouer la carte de la légalité, cherchant le rapprochement avec le pouvoir royal. Pendant un an la ville sera protestante durant cette première guerre de religion. (2)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    L'artiste dont il était question dans l'énigme du 14 janvier dernier est bien entendu Hubert Robert dont le musée de Valence possède une belle collection, notamment les sanguines, dont beaucoup témoignent de son goût pour les "antiques" et l'Italie, d'où ces deux vases originaires de ce pays.

    Mais il y a aussi des toiles dont j'ai photographié des détails, dont ce personnage,

     

    Dans la salle consacrée aux sanguines d'Hubert Robert

     

    Retour à l'énigme

     en savoir plus sur cet artiste sur Wikipedia

     


    votre commentaire
  •  La solution à l'énigme du 4 janvier est :

    Des deux ponts qui arrivaient là, au débouché de la rue Pasteur :

     

    Les ponts disparus

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le premier, chronologiquement a été le pont suspendu ou pont Seguin,

     

    Les ponts disparus

    Le pont de pierre et le pont suspendu, avant 1907 

    Cette photo est visible au musée de Valence. On voit très bien la rive ardéchoise, incroyablement déserte,

    et l'arrivée du pont suspendu.

    A noter que les deux ponts ont disparu, le pont suspendu en 1907 et le pont de pierre détruit pendant la seconde guerre mondiale.

    Le second pont qui arrivait là était le pont provisoire,

     

    Les ponts disparus

    la photographie, à retrouver sur le site du Patrimoine Rhône-Alpes,  montre bien le pont provisoire et les piles du pont de pierre.

    Le pont Mistral remplacera le pont de pierre et sera inauguré en 1966; la passerelle provisoire sera détruite.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique