• Les Alyscamps - Arles

    De ce site majeur à l'époque gallo-romaine puis au Moyen-Age, il ne reste plus grand chose de visible, juste assez peut-être pour tenter d'imaginer ce que ce devait être.

     

    Les Alyscamps - Arles

    ici en 2005 - une partie de l'allée des sarcophages - et l'église St Honorat

    Les Alyscamps - Arles

     

    On connait l'importance de la ville d'Arles à l'époque romaine, que les fouilles effectuées dans le Rhône ont très largement confirmée.  Mais à l'époque médiévale ce lieu, situé hors la cité, était resté une nécropole de tout premier plan, on venait s'y faire inhumer de loin. Plusieurs églises de l'époque romane y ont été construites, dont il ne reste quasi plus que les ruines de Saint Honorat avec sa très belle tour lanterne.

    Le site fut pillé dès la Renaissance, et les plus beaux sarcophages ont disparu, mais au mieux se sont retrouvés dans des musées. Le pire est du à l'époque moderne avec l'arrivée du chemin de fer et l'installation des ateliers SNCF tout à côté, voire sur une partie du site (?).

    Les Alyscamps - Arles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En 2012, depuis les ateliers SNCF, on aperçoit le clocher de l'église.

     

    J'ai trouvé, sur ce site, consacré aux ateliers SNCF d'Arles 

    https://amelier.blog4ever.com/parc-des-ateliers-du-chemin-de-fer-plm-d-arles-rebaptises-la-luma

    une photo qui rend bien compte de la proximité des ateliers.

    Les Alyscamps - Arles

     

    Depuis, la photographie, puis l'art contemporain ont réhabilité le site des ateliers, mais c'est la construction de la Fondation Luma qui a fini de le transformer. Pour ne pas l'avoir encore vu, je ne sais pas comment il s'articule avec les Alyscamps. Mais c'est vrai que ces "Champs Elysées" provençaux ne faisaient plus autant rêver et qu'il était moins plaisant de s'y promener. 

    Les Alyscamps - Arles  

     

     

     

     

     

     

     

    Les Alyscamps peints par Léo Lelée, grande figure de l'art arlésien.

     

    A suivre...

     

     

    « Un peu de fraîcheur au sommet du Ventoux ?Reflets – canal des Malcontents Valence »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Juillet à 15:33

    Merci Françoise pour le partage, c'est une partie de l'histoire de la ville d'Arles que je ne connaissais pas.

      • Vendredi 26 Juillet à 15:30

        C'est un endroit où je redoute de revenir, son évolution ne va pas dans le bon sens...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :